Les sites étrusques autour de Rome

    7069

    Si la civilisation étrusque vous intéresse, le Nord de Rome vous offre de nombreuses possibilités de découvertes. Si vous n’avez pas encore eu l’occasion d’approcher cette civilisation, profitez de sites à proximité de Rome pour en savoir un peu plus. C’est passionnant ! Voici quelques idées de balades qui vous permettent de profiter des environs de Rome en prenant l’air. Certaines de ces visites sont tout à fait recommandées avec des enfants qui pourront courir, explorer, et faire partager leurs trouvailles.

    Les Étrusques sont un peuple qui vivait depuis l’âge du fer en Étrurie, territoire correspondant à peu près à l’actuelle Toscane et au nord du Latium,  jusqu’à leur assimilation définitive comme citoyens de la République romaine, au 1er siècle avant JC. Des douze cités-états étrusques appelées la dodécapole étrusque, qui formaient la Ligue étrusque, puissante alliance économique, religieuse et militaire, certaines de ces villes sont proches de Rome : Cerveteri, Tarquinia et Veies, sont à 1h-1h30 de Rome et il reste des vestiges datant du 8ème siècle avant JC.  Vulci est plus loin de Rome (à environ 2h) et vous pourrez y visiter le Parc Archéologique de VulciEncore plus loin dans la province de Livourne, il reste des vestiges de Vetulonia et Populonia (cette dernière es l’unique cité étrusque située en bord de mer),  et vous visiterez de très belles nécropoles, notamment dans le Parc archéologique de Baratti et Populonia.

    Près de nous, nous vous proposons notre sélection de visites sur les traces des Etrusques :

    ♦ Cerveteri est à 45 km de Rome, à une heure de voiture. Depuis Cerveteri, on accède à la nécropole étrusque de Banditaccia, classée au Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco en 2004. Sur le 45 ha de nécroplole, 10 ha peuvent être visités. Les tombes dates du 8ème siècle avant JC (!) jusqu’au 3ème siècle avant JC. Vous y trouverez les trois types de tombes étrusques : les tombes enterrées dites hypogées, les tumuli et les tombes dites en cube. La balade est agréable, on se promène dans un grand parc, les tombes étrusques visitables étant parfois un peu cachées, il faut chercher pour les trouver, pour le plus grand bonheur des petits et des grands !220px-Tomba_dei_Rilievi_(Banditaccia)

    Tombe des reliefs – Nécropole de Banditaccia (Cerveteri)

    photo : wikipedia.org

    ♦ A Tarquinia, un autre site funéraire est classé au Patrimoine mondial de l’Unesco. Nous sommes à 90km de Rome, à 1h30 de voiture.  La nécrople de Monterozzi est installée sur les hauteurs de la ville, avec une vue imprenable sur la mer. On comprend ce choix des Etrusques pour le repos de leur corps ! Cette nécropole témoigne de l’importance donnée par les Étrusques à l’art funéraire (fresques de la chasse et de la pêche, des Augures, etc.). Sur les 6000 tombes du site, une vingtaine se visitent.  Les tombes sont le plus souvent a camera, avec une voûte à deux pentes et une poutre faîtière simulée en terracotta peinte, ne comportant qu’une seule chambre pour un couple. Une petite construction moderne (pas très heureuse) a été construite au-dessus de certaines tombes, qui permet d’y accèder par un escalier. Les tombes sont moins dissimulées qu’à Cerveteri, mais le plaisir réside dans la découverte des fresques à l’intérieur des tombes, qui sont très variées. On soupçonne des artistes grecs de les avoir peintes avec des motifs étrusques. Chaque tombe réserve des surprises !

    Vous pourrez prolonger votre balade dans la jolie ville de Tarquinia, et visiter le musée étrusque de la ville dans le très beau Palazzo Vitelleschi, de style gothique et Renaissance. Vous y trouverez l’une des plus grandes expositions de pièces étrusques (pierres tombales, sarcophages, bronzes, céramiques, bijoux).

     

    796px-UrnesMonterozzi

    Champs d’urnes anciennes et cabanes d’accès aux tombes – Nécropole de Monterozzi (Tarquinia), photo : wikipedia.org

    800px-Le_tombe_etrusche_dipinte_10

    Détail de la tombe des léopards – Nécropole de Monterozzi (Tarquinia), photo : wikipedia.org

    ♦ Pour continuer dans le Latium, et la Province de Viterbo,  San Giovenale, conserve les traces d’un établissement étrusque, et Brela, à proximité, offre des sentiers de randonnées qui mènent à des vestiges étrusques. Le site de l’ancienne Norchia, près de Vetralla, abrite les restes d’une nécrople étrusque.

    290px-Norchia-1

     Nécropole étrusque de Norchia, photo : wikipedia.org

    ♦ Les restes de la Cité étrusque de Véies, à 16 km de Rome, considérée comme la ville la plus riche de la Ligue Etrusque, se trouvent sur les communes d’Isola Farnese et de Formello. Dans le Parco di Veio à côté d’Isola Farnese, il y a des restes d’un temple du 6ème siècle avant JC (seulement les fondements) dans le sanctuaire de Portonaccio. Des tumulus et des tombes y ont été découverts taillés dans la roche. La plus célèbre est la grotte Campana, découverte en 1843, qui révéla les premières fresques étrusques connues.

    ♦ Au Museo Nazionale Etrusco di Villa Giulia à Rome, villa construite à la demande du pape Jules II sur le modèle d’une villa antique, vous trouverez des quantités d’informations sur la culture étrusque, depuis les théories de ses fondements (controversées) jusqu’à son prolongement dans la culture romaine. Les pièces exposées sont somptueuses, et le musée très agréable.

    Photo en tête d’article : Tumulus à Cerveteri – Rome Pratique.