Aphorisme romain

138

Il vaut mieux un ami abruti par l’alcool, qu’un ami abruti tout court

Mejo n’amico sbronzo, che n’amico stronzo