L’ascenseur public du Pincio

468
Ascenseur Pincio

Entree ascenseur PincioSi vous vous promenez dans la Villa Borghese, sur la promenade du Pincio, vous aurez surement remarqué face à l’horloge à eau, une petite construction se dressant au dessus du Mur d’Aurelien. Une grille ne permet plus d’accéder à cet édifice mais on peut malgré tout lire sur sa façade l’inscription : ATAC – ASCENSORI…

En 1926, une ligne de tramway était en construction sur la Viale del Muro Torto se trouvant juste en dessous de cet édifice. L’ATG (Azienda tranviaria del Governatorato di Roma), la compagnie des tramways du gouvernement de Rome, décida donc de construire ce bâtiment au niveau de l’arrêt des lignes 45 (piazza Verbano – quartier Trionfale) et 46 (piazza Indipendenza – quartier Trionfale) et comme l’évoque l’inscription sur sa façade, mis en place un ascenseur afin de permettre aux voyageurs de parcourir les 15 mètres de dénivelés en 20 secondes et ainsi avoir un accès plus rapide à la terrasse du Pincio.

Cet ascenseur (le premier ascenseur public de Rome) était alimenté par une batterie électrique et comportait deux cabines pouvant accueillir 18 passagers. Il fonctionnait de 7h à 23h, avec des départs toutes les 5 minutes, coïncidant avec le passage des tramways.

L’ascenseur du Pincio a cessé son service en 1959 lorsque l’axe automobile Corso d’Italia – Piazzale Flaminio (réalisé en prévision des Jeux olympiques de 1960) a été achevé car la route fut élargie, les rails démantelés et les tramways remplacés par des bus qui ne pouvaient plus marquer l’arrêt correspondant au départ de l’ascenseur.

Il reprit du service en août 1960, pour les Jeux olympiques, pour être ensuite définitivement fermé.