La Festa della Repubblica : le 14 juillet italien ?

425
Patrouille italienne

Les chars et les soldats drapés de l’étendard tricolore défileront sous les bruits des tambours et des trompettes sur les Fori Imperiali le 2 juin ; comme chaque année pour la fête de la République italienne. Cette grande messe patriotique correspond au 14 juillet français, en tant que fête nationale, même si elle fait référence à bien autre chose.
Il n’est en effet pas question ici de révolution ni de prise d’une forteresse symbolisant l’absolutisme royal, mais du passage à la République après près d’un siècle de royauté.

Vers un référendum
Depuis 1870 et l’unification, l’Italie est une monarchie parlementaire où le chef de l’Etat est un souverain issu de la maison de Savoie. Vittorio Emanuele II est suivi d’Umberto I, de Vittorio Emanuele III et très brièvement d’Umberto II. Au sortir de la guerre, la monarchie est salie par sa période de complaisance avec Mussolini et le fascisme et est donc largement remise en cause par les nouvelles forces politiques de la péninsule.

Referendum-2-giugno_scheda_elettoralePour trancher sur la suppression ou non de la monarchie et le passage à la République, le gouvernement provisoire et le prince Umberto décident d’organiser un référendum dont la date est fixée le 2 juin 1946. Signe que le débat passionne et cristallise le pays, il est décidé que le vote sera obligatoire, les abstentionnistes verront leur nom affiché sur la place publique. Peu avant le scrutin, l’abdication de Vittorio Emanuele III en faveur de son fils Umberto redonne espoir aux partisans de la monarchie, étant donné que ce dernier est moins compromis que son père par rapport à la période fasciste.

Les résultats
Il faut attendre le 10 juin 1946 pour que l’on annonce des résultats provisoires donnant la République victorieuse. En attendant les résultats définitifs, des émeutes éclatent dans le Mezzogiorno, favorable à la royauté, on crie aux trucages des élections alors que le nord exulte. Le 18 juin, les résultats sont proclamés, 54.3 % vont à la République. Le 28 juin, Enrico De Nicola est élu président de la République italienne. Le pays est néanmoins coupé en deux, le nord a largement voté pour la République, alors que le sud a fait l’inverse.
Le rêve de Mazzini est alors exaucé, celui d’une République italienne démocratique et moderne mettant fin à la royauté.  

La festa de la Repubblica
Le 2 juin 1948, les Italiens fêtent la République deux ans après le référendum. Depuis cette date, il est de coutume que le Président dépose la couronne triomphale en laurier au Vittoriano (à 9h15 au monument à Vittorio Emanuele II) en mémoire du soldat inconnu, puis qu’il assiste à la parade militaire sur les Fori Imperiali alors qu’à 10h, des avions de l’armée de l’air dessinent le drapeau italien dans le ciel « le frecce Tricolori ».
Enfin, au cours de l’après-midi (de 15h à 19h), les jardins du palais du Quirinal sont ouverts au public en présence d’orchestres nationaux.
A noter également que le Senat, le Palazzo Madama (retirer un coupon Piazza Madama, 11) ainsi que le Palazzo Giustiniani (retirer un coupon Via della Dogana Vecchia, 29) seront également ouverts au public de 10h à 18h .