La Galleria Sciarra

928
Galleria Sciarra

Entre la Via del Corso et la Fontaine de Trevi se cache un chef d’œuvre d’art nouveau dédié aux femmes vertueuses du XIXème siècle, la Galleria Sciarra.

La famille Sciarra
C’est au XVIème siècle que les Sciarra (une branche de la famille Colonna) construisent ce palais majestueux en lieu et place de plusieurs demeures qu’ils possédaient sur le site.
A la fin du XIXème siècle, ce palais, resté dans cette famille durant 300 ans avait pour propriétaire, le prince Maffeo II Barberini Colonna di Sciarra. Il était membre du parlement et éditeur d’un journal (La Tribune) dont le siège se trouvait dans le palais.
En 1885, quand le journal ferma, il décida de rénover le bâtiment et de réaménager la cour centrale. Giulio de Angelis, l’architecte en charge des travaux, créa cette galerie dans le style des passages urbains de l’époque (Paris, Milan).
Baignée de lumière grâce à une immense structure de verre et de métal, la cour centrale met ainsi en valeur les fresques réalisées à partir de 1890 par le peintre Giuseppe Cellini.
En 1893, le prince Maffeo fut impliqué dans un scandale bancaire qui éclata à Rome et qui l’obligea à quitter la ville et à s’exiler à Paris. Malgré son départ, les travaux se poursuivirent jusqu’en 1895 date d’achèvement des fresques.

Les fresques
Le thème dominant est une ode à la femme dans les fonctions d’ange du foyer, d’épouse et de mère dans la vision bourgeoise de la société post-unité italienne du XIXème siècle.
Dans la partie inférieure, vous les verrez dans des rôles typiques de l’époque : jardiner, assister à un concert, faire la conversation galante, s’habiller pour un mariage, s’occuper des enfants.
Au sommet, apparaissent toutes les vertus féminines louées à cette période : la Pudique, la Sobre, la Forte, l’Humble, la Prudente, la Patiente, la Bénigne, la Dame, l’Aimable, la Fidèle, la Miséricordieuse.
Un homme se cache au milieu de toutes ses femmes, Gabriele d’Annunzio, l’écrivain dont les romans vantaient le pouvoir de séduction des femmes et en appelaient à leur vertu.

Aujourd’hui
Pendant la semaine, cette cour sert de passage piéton (entre la Via Marco Minghetti et la Piazza dell’Oratorio) et d’entrée aux bureaux du bâtiment.
En continuant votre chemin un peu plus loin sur la Via des Corso, en face de la Piazza Colonna, vous trouverez une verrière, plus spectaculaire encore, dans la Galleria Alberto Sordi.