Le Colisée d’hier à aujourd’hui

2165
Colisée : Vue extérieur

Le Colisée est à Rome ce que la Tour Eiffel est à Paris : son monument emblématique, qui symbolise la Ville Éternelle dans le monde entier.

Le Colisée fascine car il est le plus éclatant vestige de l’Empire Romain, il incarne à lui seul le passé glorieux et sanglant de la ville. Il envoûte tous ses visiteurs, à l’instar de Stendhal qui, dans son ouvrage “Promenades dans Rome”, confesse “Si j’avais le pouvoir, je serais tyran, je ferais fermer le Colisée durant mes séjours à Rome.”.

La construction du Colisée
Le début de sa construction est estimée entre 70 et 72 ap. J.-C. par l’empereur Vespasien et il a été inauguré en 80 par Titus. Son nom originel est “amphithéâtre Flavien”, du nom de la dynastie des empereurs qui le bâtissent. Il est construit sur un ancien lac asséché de la Domus Aurea, gigantesque palais bâti par Néron. Près de l’amphithéâtre se tenait un colosse en bronze de 36 mètres de haut représentant ce dernier. Le nom Colisée dérive de cette statue. Il pouvait accueillir entre 50 000 et 75 000 spectateurs.

Le Colisée est érigé avant tout dans un but politique : il sert à la fois de vitrine de la suprématie de Rome sur le reste du monde occidental mais aussi à acheter la paix civile. En effet, après le suicide de Néron, une période de troubles politiques s’ensuit. Vespasien tente alors de divertir la population par “du pain et des jeux”, en assurant subsistance et divertissement aux Romains. L’inauguration du Colisée en 80 donne lieu à de grandioses célébrations qui durent plusieurs jours. A cette occasion, l’arène est remplie d’eau et les spectateurs peuvent assister à la reconstitution de la bataille navale qui opposa Corinthe et Corcyre.

Sous le règne de l’empereur suivant, Domitien, des travaux d’aménagement sont réalisés, tels que la construction de l’hypogée, le réseau souterrain qui sert à accueillir les gladiateurs, condamnés à mort, animaux, etc.

Divers types de représentations y sont donnés :
– venationes : combat d’animaux sauvages. L’historien Dion Cassius rapporte que 9 000 bêtes sauvages périrent lors de l’inauguration
– munera : combat de gladiateurs
– exécutions de condamnés à mort
– reconstitutions de batailles
– …

Des fêtes grandioses sont organisées par les empereurs successifs afin de montrer leur puissance. En 107, l’empereur Trajan, après sa victoire sur les Daces, offre au peuple romain des jeux rassemblant plus de 11 000 animaux et 10 000 gladiateurs.

Le Colisée au Moyen-Âge et à l’Époque Moderne
Les combats de gladiateurs continuèrent jusque dans les années 435. Durant le Moyen-Âge, le Colisée occupa différentes fonctions, l’arène accueilli une petite église et fit aussi office de cimetière.

Colisée : vue 3DLe Colisée souffre de nombreuses dégradations pendant cette période. En cause tout d’abord les nombreux tremblements de terre qui fragilisent la structure. Les pierres furent aussi récupérés à la demande de l’Église catholique pour construire des bâtiments religieux. Ainsi la façade de la Basilique Saint-Pierre est intégralement issue du réemploi des blocs de pierre du Colisée.

Au XVIIIème siècle, le pape Benoît XIV décide de faire du Colisée un lieu sacré dédié au martyr des premiers chrétiens. C’est à partir de cette période que le Colisée devient un lieu à préserver. Napoléon, du temps de l’Empire français, initie des campagnes de fouille et de restauration qui seront continuées par Napoléon III.

En 1995, une importante campagne de restauration est lancée. Elle permet d’ouvrir 85% du monument au public. Depuis octobre 2017, les derniers étages sont ouverts au public, offrant une vue imprenable sur l’intérieur du monument et sur Rome.

Le Colisée aujourd’hui
Colisée : Vue intéerieurAvec plus de 7 millions de visiteurs par an, le Colisée est le monument le plus visité d’Italie. Il a notamment bénéficié de la popularité du film Gladiator de Ridley Scott en 2000.
Il demande cependant des financements publics et privés importants car il se trouve dans un état fragile en raison de la pollution, la pluie, la surfréquentation,…

Le Colisée se visite tous les jours et l’achat du billet donne aussi droit à l’entrée du Palatin et du Forum. Il est valable deux jours.
Sachez qu’il est aussi possible de le visiter gratuitement le premier dimanche du mois.