Les horloges à eau de Rome

222
Horloge à eau Villa Borghese

Les horloges à eau
Une horloge hydraulique ou horloge à eau est une horloge qui permet d’indiquer l’heure à partir de l’écoulement d’un liquide (de l’eau), contenu dans un récipient.
C’est l’un des plus anciens dispositifs de mesure du temps. Elles étaient utilisées par les civilisations égyptienne et chinoise au XVIème siècle avant J.-C.
Ce qui change dans ce mécanisme, c’est qu’à la place du traditionnel système de poulies ou de ressorts, le mécanisme est actionné par un filet d’eau.
Pour son fonctionnement, il faut que l’eau coule de façon régulière (son principal problème) et en permanence. Souvent ces horloges n’étaient ni très précises ni très fiables.

Villa Borghese
En 1871, la ville de Rome décida de repenser la promenade du Pincio. Giovanni Battista Embriaco (voir plus bas) proposa alors ses services et réalisa le mécanisme de l’horloge tandis que les alentours, le boitier (coffret transparent qui devait montrer et protéger le mécanisme) et la fontaine son l’œuvre de l’architecte communal d’origine Suisse, Joachim Ersoch.
Quelques années après son installation, le mécanisme cessa de fonctionner à cause du climat et du vandalisme.
Un atelier d’horlogerie proposa à la mairie de Rome en 2004 de réparer et d’entretenir gracieusement l’horloge à eau. Elle retrouva sa place après 3 ans de restauration dans différents ateliers.

Le père dominicain et savant Giovanni Battista Embriaco (1829 – 1903), supérieur du couvent de la Minerve avait présenté deux prototypes d’horloges à eau lors de l’Exposition Universelle de Paris en 1867.

Palazzo Berardi
Horloge à eau Palazzo BerardiLe Palazzo Berardi (Via del Gesù) est attribué à Giacomo Della Porta qui le fit construire durant sept ans (1560 – 1567). La curiosité du lieu est une horloge à eau située dans la cour et placée de telle sorte qu’on puisse aussi la voir de l’extérieur du palais.
Moins connue que celle de la Villa Borghèse, elle a été installée à cet endroit en 1870 par Giovanni Battista Embriaco. L’horloge est ici encadrée par quatre cariatides tandis que deux bustes anciens la surplombent.