Domus Aurae : Ouverture de la maison de Néron

    6853

    Vous saviez que l’origine du nom des peintures « grotesques », style d’ornements très utilisés à l’époque de la Rome Antique, et reproduits par les adeptes de l’Art grotesque à la Renaissance (tels que Pinturicchio, Ghirlandaio, Raphael, Giovanni da Udine et Giulio Romano), était liée à la Domus Aurae, la Maison Dorée ?

    Domus_fresco

    Motifs « grotesques » de la Domus Aurae, photo wikipedia.

    sala_achille_a_sciro-295x300

    Détail décoratif de la salle Achille à Scyros, Archivio SSBAR, photo E. Monti

    A la suite du Grand Incendie de Rome, en 64, Néron, d’ailleurs souvent accusé d’être à l’origine du drame, se fit construire cette magnifique villa, avec plusieurs bâtiments, de vastes jardins, un lac artificiel. La demeure couvrait 250 hectares sur les collines du Palatin, de l’Esquilin et du Caelium. Les murs étaient recouverts de marbres précieux et les voûtes d’or et de pierres précieuses, ce qui lui donnèrent son nom.

    Elle fut détruite et recouverte de terre à la mort de Néron, et on construisit par dessus les Grandes Thermes de Titus et de Trajan.

    La demeure fut redécouverte à la fin du 15ème siècle par un jeune Romain tombé dans un trou sur les pentes du Colle Oppio. Les ornements au style surprenant furent alors appelés « grotesques » car on a tout d’abord pensé que ces excavations dans la colline étaient des grottes (grotte se dit grotto en latin et italien).

    En travaux depuis de nombreuses années, ouverte et fermée à plusieurs reprises entre 1999 et 2005, elle avait rouvert en 2006 pour être refermée aussitôt pour des raisons de sécurité. En mars 2010, le plafond d’une galerie souterraine s’était d’ailleurs effondré sur une dizaine de mètres.

    Le 26 octobre 2014, la Domus a rouvert au public. C’est donc une grande nouvelle ! Les zones ouvertes au public sont plus amples que lors des ouvertures précédentes. Mais attention ! La Domus Aurae est toujours en chantier, pour quelques années encore… il faut le savoir en la visitant ! La Surintendante des Biens archéologiques de Rome, Maria Rosaria Barbera, avait  expliqué en juin dernier, que 31 millions d’euros sur quatre ans étaient nécessaires pour réaliser les travaux prévus. Ils s’effectueront donc au rythme des rentrées d’argent qui pourraient provenir de sponsors privés. Ce projet prévoit de créer au-dessus de la Domus, qui est enterrée, un jardin écologique plus léger et moins fourni pour permettre de mieux la conserver. Il est en effet capital de pouvoir contrôler le niveau d’humidité et la chaleur à l’intérieur de la Villa, et de limiter les infiltrations d’eau (qui se font notamment par les racines des arbres). La zone devrait à terme devenir plus sûre et mettre mieux en valeur la Domus et les restes des Thermes de Trajan.

    Les visites auront lieu uniquement le week-end pour laisser les équipes travailler pendant la semaine.

    Toutes les informations sur le chantier : voir ici.

    • Les visites guidées durent 75 minutes.
    • Elles se font en italien, anglais et espagnol.
    • Billets : 10€ + 2€ de réservation
    • Vous pouvez réservez en ligneuse le site www.coopculture.it

    Cdomusaurae

     Reconstitution de la perspective depuis la cour jusqu’à la salle et à la nymphe au fond. Archive SSBAR, dessin E. Paparatti

    Photo en haut  de l’article wikipedia.