Plages du Latium : épinglées parce que polluées

    2570

    Les échantillons d’eau prélevés en juin 2014 sur les plages des côtes du Latium lors des déplacements de la Goélette Verte sont sans appel. Cette goélette est utilisée par Legambiante, l’association italienne agissant pour la sauvegarde de l’environnement,  pour mesurer la propreté du littoral.  75% des échantillons prélevés ont révélé une haute concentration de pollution microbienne. Sont particulièrement critiques les prélèvements réalisés au niveau des embouchures de cours d’eau. Et c’est le système global de gestion des eaux du territoire qui est pointé du doigt.

    La situation ne s’améliore pas par rapport à l’an dernier, et même empire. Les informations sur la qualité des eaux n’est toujours pas disponible pour les baigneurs. Six villes du Latium sont pointées du doigt par la Commission Européenne pour leurs carences en matière d’épuration, situation qui se solde par des amendes à verser. Legambiante réclame que soient effectuées les dépenses nécessaires à l’amélioration des eaux, plutôt que de voir partir cet argent vers Bruxelles pour payer des amendes !

    A Rome, seule la commune de Pomezia a des valeurs acceptables. Dans le Latium, Il faut descendre ensuite vers les plages du sud de la province de Latina, pour retrouver des valeurs dans la normale.

    Nous, on continue de se baigner, mais vivement que les communes, la région et les entités compétentes agissent ensemble pour le bien de tous !

    Pour lire le communiqué de presse du 1er juillet 2014.

    Pour voir la carte des stations balnéaires où ont été effectués les prélèvements de la Goélette verte.