Rencontre entre patrimoine historique et création contemporaine

1238
Death of the monument
Death of the monument

« Par tibi, Roma, nihil » que l’on traduit par ô Rome, il n’y a rien de comparable à toi est le titre donné à l’événement attendu de l’été.

Les promoteurs du projet sont la Soprintendenza Speciale per il Colosseo et l’area archeologica centrale di Roma, la Fondation Romaeuropa Arte e Cultura et la Nomas Foundation. Leur idée commune est de donner une nouvelle physionomie aux ruines de l’empire romain en accordant de la visibilité à la création contemporaine.

Le 28 avril dernier, dans son intervention à la conférence de presse qui annonçait le déroulement de cet  événement, Dario Franceschini, le Ministre de la culture italien a annoncé que ce projet  « est exactement ce dont nous avions besoin  […] Nous avons le devoir, aujourd’hui, de faire vivre ces lieux  […] Rome a besoin de croire en elle-même, en tant que capitale du Monde. Elle a besoin de retrouver le rôle qu’elle mérite ».

Mémoire, espace et histoire sont les thématiques autour desquelles s’articulera l’exposition dont la plupart des œuvres proviennent de la collection privée de la créatrice du projet, Raffaella Frascarelli-Sciarretta, archéologue de profession.

Au Palatin…
Le spectateur découvrira d’un œil nouveau les vestiges du passé grâce aux installations, sculptures, vidéos et performance de 35 artistes italiens et internationaux. Ce sera donc une belle occasion de découvrir ou redécouvrir le Palatin, d’autant plus que cette initiative permettra au public de connaître des lieux habituellement fermés à la visite. Trois œuvres ont été spécifiquement conçues pour les lieux où elles seront installées, c’est le cas des monumentales installations de Daniel Buren sur les Arcades Severiane,  de Kader Attia dans le péristyle inférieur de la Domus Augustana et de Sislej Xhafa qui a choisi en revanche, un espace situé entre l’arc de Constantin et le Colisée pour ériger une imposante fontaine.
Du 24 juin au 18 septembre – Programme complet et liste des artistes exposants sur romaeuropa.net

Et ailleurs.
Dans le cadre de l’édition 2016 du Romaeuropa Festival, le patrimoine historique et la création contemporaine se mesureront aussi sur le lac de la Villa Borghèse, au Palazzo Altemps, à l’Académie des Lincei (Trastevere), aux thermes de Dioclétien, au Théâtre Argentina, au MACRO Testaccio et dans d’autres lieux encore où l’on peut s’attendre à un vaste programme de lectures (Alessandro Baricco), concerts de musique, spectacle de théâtres ou performances.
Du 24 juin au 27 novembre – Dates et lieux des spectacles sur romaeuropa.net

L’exposition dans son ensemble a pour but d’instaurer un dialogue entre le passé et le présent. « Ce sont des lieux sublimes […] dans lesquels l’idée d’accueillir des spectacles contemporains semblait impossible. Mais nous aimons les défis !  » a déclaré Monique Veaute, la présidente de la Fondation Romaeuropa.

Quand l’art de la Renaissance invite le design du XXIème siècle
Depuis le 8 juin dernier et jusqu’au 20 septembre, la création contemporaine entre pour la première fois au Palais Farnèse. Sous l’initiative de l’Ambassadrice de France en Italie Catherine Colonna et avec le soutien de l’Institut Français d’Italie, l’exposition Design@Farnese accueille 50 œuvres de créateurs affirmés et émergents, toutes générations confondues.
Réservation www.ambafrance-it.org