Tradition : Mangerez-vous des escargots pour la Saint Jean ?

    1884

    Ce ne sera pas une nuit de pleine lune, mais c’est l’une des nuits les plus courtes de l’année… Dans les traditions populaires de nombreux pays,  la nuit précédant la Saint Jean est une nuit de Sabbat, moment de rituel privilégié pour les sorcières.

    A Rome, la Basilique de Saint Jean de Latran est la première église chrétienne à Rome, et c’est aussi la Basilique des Papes, évêques de Rome. On célèbre la Saint Jean par des offices religieux le 24 juin. Dans la croyance populaire cependant, dès le 23 au soir, les sorcières enfourchaient leurs balais, et il s’agissait de conjurer le mauvais sort et de les faire fuir – parce qu’elles avaient au programme de la nuit de capturer les âmes des humains.

    Pendant cette la nuit des Sorcières, la Notte delle Streghe, les Romains de tous les Rioni se réunissaient autour de Saint Jean de Latran à la lumière des torches et des lanternes, et mangeaient des escargots (lumache) dans les osterie et les échoppes. En mangeant les cornes de ces petites bêtes, symbole de discorde et de soucis, on faisait fuir l’adversité :  “ Tante lumache, tante corna per le streghe”.

    On faisait également beaucoup de bruit avec des trompettes, cloches, tambours et pétards, pour faire fuir les sorcières et les empêcher de cueillir les herbes nécessaires à la préparation de leurs potions magiques.

    On mangeait et buvait beaucoup, et à l’aube, le Pape célébrait la messe à San Giovanni puis, depuis la loggia de la Basilique, envoyait des pièces d’or et d’argent.

    Depuis quelques années, les sorcières réapparaissent dans le ciel romain et certaines paroisses ou comités de quartier (autour de San Giovanni in Laterano) organisent des événements pour l’occasion. On vous dit tout quand le programme est officiel !

    Certaines associations organisent des visites pour la Nuit de la Saint Jean pour rappeler les traditions de cette nuit-là. Visite guidées (payantes) :