Un must romain : la « Grattachecca »

    6829

    C’est aux beaux jours que les kiosques à Grattachecca ouvrent dans la Capitale. De début juin à fin septembre, quand les journées sont belles et chaudes, vous pourrez vous rafraîchir avec cet élixir mi-liquide, mi-solide, tellement romain !

    La Grattachecca est née au 19ème siècle à Rome, période où se sont multipliés les kiosques. Son appellation vient des mots grattare et checca. La checca est un gros bloc de glace qu’on utilisait quand il n’y avait pas de réfrigérateur, et à partir duquel, en le « grattant » avec l’ustensile adapté, le Grattacheccaro récupère de la glace en morceaux, qui permet de remplir un verre. Il prépare à la demande votre Grattachecca, et ajoute alors au gré de vos envies, un ou plusieurs sirops (citron, mandarine, menthe, coco, amarena, orgeat, tamarin…) ou jus de fruits, et des fruits en morceaux (morceaux de coco, cédrat, fruits rouges, banane, pêche, pomme, …).

    La Grattachecca est bien plus qu'un simple granité de glace pilée ! Il reste à Rome des kiosques respectueux de la tradition, offrant des préparations très goûteuses avec des sirops et des fruits de qualité et de la glace grattée à la main.

    Il vous prendra peut être l’envie par une chaude soirée d’été de faire un détour pour goûter à une Grattachecca. Chaque kiosque vous séduira avec sa ou ses versions propres de Grattachecca, avec des prix variants entre 2 et 6€, en fonction de vos choix. Laissez-vous tenter ! C'est sucré, copieux, (remplace un dessert) et avec toutes les combinaisons offertes, il serait dommage de n’y goûter qu’une seule fois !

    Vous serez surpris à minuit le soir, dans une rue peu fréquentée du quartier Prati de devoir faire plus d’une demi-heure de queue pour obtenir votre Grattachecca chez Sora Maria. Cette dame aujourd’hui décédée avait ouvert son kiosque en 1933. Il est tenu aujourd’hui par ses descendants (angle Via Trionfale et Via Telesio, ouvert de 15h à 2h, fermé le dimanche).  Notre Grattachecca favorite chez eux : la dissettante (désaltérante) avec des sirops d’orange, cédrat, mandarine et des morceaux de coco et de cédrat.

    Quelques adresses de kiosques également très connus :

    –       Sora Mirella, Lungotevere degli Anguillara (Trastevere), goûtez la Preziosa, régal aux fruits des bois (le kiosque existe depuis près d'un siècle)

    –       Fonte d’Oro, Piazza Belli (Trastevere), nous recommandons l’Arcobaleno à la fraise, pêche et citron (le kiosque existe aussi depuis près d'un siècle)

    –       Chiosco Testaccio, Via G. Branca

    –       Sora Lella à Porta Cavalleggeri (à côté de la place Saint Pierre)

    –       Er Chioschetto, à San Giovanni

    –       La Grattachecca, au Ponte Milvio

    –       Sorsi e Morsi, Piazzale degli Eroi

    Bonne dégustation !