Co-working : une solution anti-crise

    2579

    Pas facile de débuter une activité par les temps qui courent ! Cela nécessite une bonne dose d’énergie et d’enthousiasme. Alors, appuyons-nous sur les expériences de nos amis francophones qui partagent leurs solutions anti-crise pour limiter les coûts et sortir de l’isolement.

    Depuis quelque temps sont nés dans la capitale des espaces de travail partagés. Le concept est déjà très populaire dans d’autres pays, et si l’Italie en est encore à ses débuts, Rome compte désormais cinq espaces de « co-working« . Deux sont spécialisés dans les métiers de la photo et du cinéma, un dans les métiers de l’informatique et deux ouverts à tous. Ils s’adressent avant tout à des indépendants, jeunes et moins jeunes, entrepreneurs et start-up, à tous ceux pour qui trouver un bureau décent à des prix abordables est une vraie sinécure.

    Nathalie De Broux, belge, coach et formatrice, a créé il y a quelques années sa société Socrate Consulting. Amenée à trouver une solution pour héberger son bureau, recevoir ses clients et organiser des réunions, à prix raisonnables, elle a testé le « co-working » ou « office-sharing » et nous explique comment cela fonctionne.

    Nathalie a récemment installé son nouveau bureau avec ses collègues Yves et Arsène dans une « palazzina » du nord de Rome, à quelques pas de la gare de la Giustiniana, dans une petite rue calme où l’on trouve facilement à se garer. Il y a encore de la place à partager : soit une pièce complète, soit un bureau dans une pièce avec d’autres « clients locataires », au mois, à la semaine, ou même à la journée pour les « nomades » et ceux qui souhaitent simplement travailler hors de chez eux quelques jours par mois. Ils disposent d’une salle de réunion, en location, qui peut être utilisée pour de la formation, des présentations professionnelles ou recevoir des clients. Il n’y a pas de secrétariat, c’est une sorte de « do it yourself ». Les membres reçoivent une clé, contre caution, et ensuite gèrent leurs activités et leur présence de façon autonome. Chacun a accès à internet et à la photocopieuse, et l’espace dispose d’une petite salle commune pour faire une pause, et prendre un café avec les collègues.

    Outre le coût modéré, l’autre vrai avantage de ces espaces partagés, c’est qu’ ils favorisent les contacts interprofessionnels. Cela peut mener à de nouvelles idées et encourager des projets créatifs. D’ailleurs, Nathalie et ses collègues ont vu leurs activités professionnelles se développer nettement depuis qu’ils travaillent dans les bureaux de la Giustiniana. C’est la magie du co-working, grâce auquel se créent des opportunités !

    L’espace de co-working de la Giustiniana est facile d’accès, il est situé :

    • à 300 m de la gare de La Giustiniana (trains toutes les 15 minutes vers Ostiense et Viterbo au tarif du métro)
    • à 1,5 km du GRA, entre les sorties Trionfale et Cassia.

    Pour en savoir plus sur l’espace de la Giustiniana, vous pouvez aller voir le site www.coworkingromanord.com, et prendre contact avec Nathalie.

     

     

    d’après l’intreview réalisé par Beatriz de Meirelles – article sponsorisé – Image credit: varunalight / 123RF Banque d’images