Bunker : Celui de Mussolini se visite à la Villa Torlonia

    475

    La Famille Mussolini habita le Casino Nobile de Villa Torlonia, de 1925 à juillet 1943.

    Quand la guerre éclata, les caves à vin du Casino Nobile, initialement prévues comme lieu de refuge,  étaient trop éloignées du bâtiment où Mussolini résidait avec sa famille pour pouvoir garantir leur sécurité.  Mussolini fit alors construire deux bunkers. L’un dans un édifice semi-enterré avec des murs en ciment armé de 120 cm d’épaisseur. Puis, les tirs d’aviation se rapprochant, Mussolini en fit construire un second à 6,50 mètres sous terre que l’on rejoignait depuis le premier bunker. Ses murs faisaient 4 mètres d’épaisseur. Cependant, Mussolini ne put finir son deuxième bunker : quand il fut destitué et arrêté par ordre du Roi le 24 juillet 1943, les travaux n’étaient pas achevés.

    Les deux bunkers sont de nouveau accessibles après une fermeture de 6 ans, grâce à une collaboration entre  Roma Capitale, la Surintendance capitoline et l’Associazione culturale Ricerche Speleo-archeologiche Sotterranei di Roma. Cette dernière assure des visites guidées par groupe de 15 personnes maximum, sur réservation (7€, durée 1h, www.sotterraneidiroma.it). Des visites en langues étrangères peuvent être organisées. Renseignements au tél : 347 3811874.

    L’adjointe à la culture de la ville de Rome, Giavanna Marinelli, a annoncé un programme de réouverture des bunkers romains au public, parce qu’ils sont des éléments « qui font réfléchir sur les horreurs de la guerre et de la dictature ». Après celui de Mussolini, ce sera au tour de celui de la famille royale de Savoie, à Villa Ada, qui ouvrira prochainement.