Sant’Ignazio, l’église aux trompes-l’œil

2652
Façade Sant'Ignazio

La Piazza di Sant’Ignazio – dont l’agencement et la couleur des édifices font ressembler à un décor de théâtre – abrite une des plus belles églises de Rome, Sant’Ignazio di Loyola (Saint Ignace de Loyola), l’autre grande église jésuite de la Ville éternelle avec le Gesù.

L’église
Cette église de style baroque fut commandée par le cardinal Ludovico Ludovisi pour célébrer la canonisation d’Ignace (fondateur de l’ordre jésuite). Elle fut dessinée par Carlo Moderno, sa construction qui commença en 1626 fut exécutée par Orazio Grassi qui réalisa aussi la façade.Disque jaune Sant'Ignazio
Une fois entré, avancez dans la nef et placez vous sur le disque jaune au centre du pavement et levez les yeux.

La fresque
Au dessus de votre tête, une immense fresque en trompe-l’œil de seize mètres de large sur trente-six mètres de long couvrant le plafond et représentant Saint Ignace accueilli par la Vierge Marie et le Christ.Fresque plafond Sant'Ignazio
Celle-ci fut réalisée en 1685 par le peintre jésuite Andrea Pozzo. Pour sa réalisation, il mit en place un réseau de cordes tendues et positionnées de façon orthogonales qu’il éclairait tous les soirs par un feu (positionné à l’endroit du disque jaune) lui permettant de dessiner les ombres des formes sur le plafond.

La coupole
Coupole Sant'IgnazioVotre regard se déplacera ensuite en direction de l’autel et vous découvrirez une coupole un peu particulière.
A l’origine, Sant’Ignazio devait recevoir une coupole qui, pour des raisons techniques, ne fut jamais édifiée. Andrea Pozzo va donc utiliser l’espace circulaire qui lui avait été réservé et qui est demeuré plat, pour réaliser un trompe-l’œil représentant une coupole. La perspective de celui-ci est tellement réaliste que nombre de visiteurs se laissent prendre par l’illusion.Coupole à plat Sant'Ignazio
Vous ne vous rendrez compte de l’effet de perspective qu’en avançant vers l’autel tout en fixant la lanterne de la coupole.