25 avril : Fête de la Libération

120
25 avril liberation de l'Italie - Crédit photo : archivioluce.com
25 avril, libération de l’Italie - Crédit photo : archivioluce.com

Le 25 avril est officiellement un jour férié de la République italienne, choisi pour commémorer la fin de l’occupation allemande en Italie et de la Seconde Guerre mondiale. La date du 25 avril a été officiellement établie en 1949, et a été conventionnellement choisie parce que c’était le jour de la libération par les partisans des villes de Milan et de Turin, mais la guerre a continué pendant quelques jours de plus, jusqu’à début mai.

La fin de la guerre

Le 24 avril, les Alliés franchissent le Pô et le 25 avril 1945, les soldats allemands et ceux de la République de Salò commencent à se retirer de Milan et de Turin, où la population s’est révoltée et où les partisans commencent à arriver selon une coordination planifiée. À Milan, une grève générale avait été proclamée depuis la veille au matin, annoncée à la radio « Milano Libera » par Sandro Pertini, le futur président de la République, alors partisan et membre du Comité de libération nationale.

Les usines sont occupées et mises en garnison et l’imprimerie du Corriere della Sera est utilisée pour imprimer les premières feuilles annonçant la victoire. Le soir du 25 avril, Benito Mussolini quitte Milan et se dirige vers Côme (il sera capturé par des partisans deux jours plus tard et tué le 28 avril). Les partisans continuent d’arriver à Milan entre les 25 et 28 avril, défaisant la résistance restante et limitée.

Une grande célébration de la libération a eu lieu à Milan le 28 avril. Les Américains arrivant dans la ville le 1er mai.

La guerre se poursuit après le 25 avril 1945. Gênes est libérée le 26 avril, Piacenza est libérée le 28 avril et l’acte officiel de reddition de l’armée allemande en Italie est signé le lendemain. Certaines unités ont continué à se battre pendant quelques jours supplémentaires jusqu’au début du mois de mai.

Le jour férié

À la fin de la guerre, un décret législatif du gouvernement provisoire italien daté du 22 avril 1946 a déclaré le 25 avril « fête nationale » pour la seule année 1946. C’est alors que, pour la première fois, il a été décidé conventionnellement de fixer la date de la Libération au 25 avril, jour de la libération de Milan et de Turin.

Le choix est définitivement fixé par la loi n° 260 de mai 1949, présentée par Alcide De Gasperi au Sénat en septembre 1948 qui établit que le 25 avril sera un jour férié, en tant qu’Anniversaire de la Libération.

Le 25 avril n’est pas la fête de la République italienne qui est célébrée le 2 juin (pendant quelques années, de 1977 à 2001, elle a été transformée en fête mobile, le premier dimanche de juin), en référence au 2 juin 1946, jour où les Italiens ont voté par référendum pour choisir entre une forme de gouvernement monarchique ou républicaine.

D’autres pays européens commémorent également la fin de l’occupation étrangère pendant la Seconde Guerre mondiale : les Pays-Bas et le Danemark la célèbrent le 5 mai, la Norvège et la France le 8 mai et la Roumanie le 23 août.

Le 4 juin 1944, les chars américains entraient dans Rome, faisaient fuir les troupes d’occupation nazies et libéraient l’Italie du nazisme. Le 4 juin est célébré comme un « jour de renaissance pour la ville » a déclaré le maire Igniazio Marino lors de l’inauguration du Temple Majeur, le musée hébraïque de Rome.