Epiphanie : la galette des rois à Rome

5841
Galette des Rois

Quand on aime la galette des rois, c’est un peu frustrant de voir arriver le mois de janvier et de ne pas pouvoir en manger à profusion…

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans cette tradition ? Le goût de la frangipane ? la surprise de croquer la fève ? ou de choisir votre roi ou votre reine ? Le jeu subtil au moment de la découpe pour dissimuler la fève aux convives ? Le sérieux de votre plus petit caché sous la table qui énumère le nom de chaque convive (Tatie Louisette, Zia Caro,  Mamounette ou Papytaine…) afin d’attribuer les parts au hasard ? C’est tout cela ? Pour nous aussi, et on ne manquerait cette occasion pour rien au monde !

Un peu d’histoire sur l’Épiphanie et la Galette des rois

Même si l’Épiphanie a longtemps été célébrée le 6 janvier, soit 12 jours après Noël, on mange aujourd’hui la galette des rois le premier dimanche de janvier (et souvent pendant tout le mois de janvier !).
L’Épiphanie commémore la visite des trois rois mages – Melchior, Gaspard et Balthazar – venus d’Orient à Bethléem, en suivant l’étoile brillante apparue dans le ciel le jour de la naissance de Jésus. Leur voyage a duré 12 jours avant qu’ils puissent célébrer la venue de l’enfant Jésus et lui offrir des cadeaux.
L’Église catholique a officiellement déclaré le jour de Noël le 25 décembre en 336 après J.-C., le faisant ainsi coïncider avec les anciennes célébrations païennes populaires ayant toutes sortes de rituels anciens liés au solstice d’hiver (célébrant les jours qui rallongent et le retour du soleil pendant 12 jours).

C’est aux alentours des XIIIe et XIVe siècles qu’est née la première tradition de partage du gâteau de l’Épiphanie avec des parts pour toutes les personnes présentes plus une, réservée aux pauvres. La tradition d’envoyer le plus jeune enfant, supposé le plus innocent, viendrait également de cette époque (ou de la Rome antique, tout le monde n’est pas d’accord sur ce point).
La galette des rois, quelle que soit sa forme, son type de gâteau et sa saveur, varie selon la région et les traditions locales. Mais de toutes les histoires, il en est une qui lui a donné son nom, la galette.
Au XVIe siècle, la galette des rois fait l’objet d’une guerre acharnée entre boulangers et pâtissiers, chacun voulant avoir le monopole de sa vente, sentant déjà qu’elle pourrait devenir un marché lucratif. Le roi François 1er en accorda le droit aux pâtissiers. Les boulangers contournent l’interdiction de vendre des galettes des rois en les remplaçant par des galettes qu’ils proposent à leurs clients.
A Paris, le gâteau des rois est mélangé au gâteau des Pithiviers pour devenir une galette de pâte feuilletée fourrée de frangipane aux amandes. Dans le sud de la France, c’est une brioche parfumée à la fleur d’oranger avec des fruits confits. Dans les Alpes, la galette est une brioche généreuse avec d’énormes pralines roses. Je me demande s’il existe quelque part une liste complète de toutes les différentes galettes servies à travers la France.

Épiphanie 2021 à Rome

Célébration eucharistique présidée par le Pape François
Cette année encore, la célébration eucharistique habituelle à l’occasion de l’Épiphanie aura lieu dans la basilique Saint-Pierre à 10h00. Pour des raisons sanitaires, seuls quelques dizaines de fidèles seront présents à la célébration. Tous ceux qui souhaitent suivre la messe en ligne peuvent se connecter aux médias du Vatican ou la regarder en direct à la télévision sur Rai1 et Tv2000.

A 11h00, en revanche, l’Angélus sera retransmis en direct de la bibliothèque du Palais Apostolique.

Cette année, le rite traditionnel du baptême dans la chapelle Sixtine a été annulé.

Où acheter une galette des Rois à Rome

Deux adresse à retenir pour manger de très bonnes galettes des rois :
– Noël Crochon qui fait une excellente galette à la frangipane avec fève et couronne…
La Pasticceria Noël Crochon est située Via del Gazometro 11, dans le quartier Ostiense, tél. : 06 574 13 26.
– Au Levain, la torréfaction des amandes et noisettes (et oui, ils mettent aussi des noisettes) se fait sur place.
Le Levain se trouve Via Luigi Santini 22-23, quartier Trastevere, tél. : 06 475 43 834

Faire vous même votre Galette des rois

Tout d’abord, la pâte feuilletée et 3 alternatives en fonction de votre motivation pour sa réalisation :

  • Vous faites vous même la pâte feuilletée… mais c’est long à réaliser et assez physique : il vous faudra manier avec dextérité le rouleau à pâtisserie car il faut faire plusieurs « tours » pour réaliser les pliages en écrasant le beurre.
  • Vous achetez la pâte feuilletée chez un pâtissier, ou plutôt dans le contexte romain : vous demandez la pasta sfoglia dans un forno (ou plutôt deux pour faire deux disques)il vous faudra peut être les commander la veille.
  • Vous l’achetez au supermarché (2 disques).

Vient ensuite l’appareil qui garni la galette. Nous avons testé une recette pour vous, celle du site www.odelices.com. C’est une recette très simple. Il s’agit de la galette des rois telle que nous l’aimons et comme elle est le plus souvent réalisée, cependant, nous tenons à préciser, au cas où il y aurait des puristes parmi vous, que ce n’est pas la vraie galette des rois « dite à la frangipane » puisque la crème d’amande n’est pas réalisée avec de la crème pâtissière.

Petits conseils si vous réalisez cette recette :

  • Ajouter quelques gouttes d’amande amère, pour que le l’appareil soit bien parfumé.
  • Bien sceller les deux pâtes entre elles, en laissant un espace de quelques centimètres à l’extérieur du disque de pâte sans crème d’amande. Mouiller les bords avec un peu d’eau ou de jaune d’œuf puis bien appuyer pour sceller les bords des disques entre eux.
  • Faire un petit trou sur le haut de la galette avant cuisson pour laisser échapper la vapeur.
  • Diluer votre jaune d’œuf avec un peu d’eau avant de badigeonner avec un pinceau de cuisine votre galette, pour réaliser une jolie couleur dorée uniforme.

Dans tous les cas, vous l’aurez faite avec amour, elle sera dorée, croustillante et généreuse à souhait ! Vous la servirez peut être à peine réchauffée… et vous n’aurez pas oublié d’ajouter la fève avant la cuisson.

Bonne galette à tous les gourmands !