Le 6 mai, les nouveaux gardes suisses du Vatican prêtent serment

68
Garde suisse se deplace

En 2016, les gardes suisses pontificaux ont célébré 510 ans de loyaux services au pape. Chaque année, le 6 mai, les nouvelles recrues prêtent serment au Vatican, un événement auquel peuvent assister des centaines de visiteurs.

Beaucoup de touristes sont intrigués par les gardes suisses avec leurs hallebardes intimidantes. D’une part car ils n’en ont jamais vus auparavant, ils sont immobiles et enfin parce qu’ils sont vêtus d’uniformes colorés comme s’ils vivaient encore à l’époque de la Renaissance.

La légende veut que Michel-Ange ait dessiné les uniformes de la Garde suisse, mais la tenue militaire actuelle a en fait été créée en 1914 par Jules Repond. Un seul uniforme est composé de 154 pièces et doit être taillé sur mesure pour chaque garde.

Depuis quand existe la Garde suisse ?

La Garde suisse pontificale est la dernière compagnie de mercenaires de Suisse. Après la fondation de la Confédération au 13ème siècle, à une époque où combattre comme mercenaire était une occupation courante, de nombreux hommes suisses s’engageaient régulièrement comme mercenaires pour des seigneurs étrangers.

En raison de leurs tactiques de combat, les Suisses ont acquis la réputation de troupes loyales et indestructibles. Ils participaient souvent à de brèves campagnes pendant les mois d’été, pour rentrer ensuite chez eux payés et prêts pour les mois d’hiver à venir.

Lorsque le pape Jules II a été élu en 1503, connaissant leur réputation, il a immédiatement demandé leurs services. Le contrat a été finalisé en 1505.

Le 22 janvier 1506 marque le jour de la fondation de la Garde suisse. C’est ce jour-là que 150 mercenaires suisses, dirigés par un commandant du canton d’Uri, sont entrés pour la première fois au Vatican pour être bénis par le pape.

Le 6 mai est une fête suisse à Rome

C’est en effet le 6 mai 1527, lors du sac de Rome que 147 des 189 gardes suisses ont donné leur vie pour protéger le pape qui fuyait pour s’échapper par le Passetto (passage secret) vers le château Saint-Ange.

Depuis ce jour, les forces suisses gardent les quatre entrées du Vatican et sont chargées d’assurer la sécurité personnelle du pape, de sa résidence au Vatican et quand il y allait encore, de sa résidence d’été à Castel Gandolfo.

En commémoration de cette courageuse bataille, les nouvelles recrues de la Garde suisse prêtent toujours serment le 6 mai dans la cour San Damaso. La prestation de serment en mai est la dernière étape du long processus pour devenir un membre du groupe d’élite. Les nouvelles recrues doivent avoir entre 19 et 30 ans. Elles doivent être des citoyens suisses catholiques romains ayant reçu une formation militaire suisse. Les aspirants doivent également mesurer au moins 174 cm et être célibataires. Une fois dans les rangs, les gardes servent au moins deux ans et peuvent prolonger leur service jusqu’à 25 ans.

Pour l’occasion, les gardes portent le « Gran Gala », l’uniforme utilisé pour la bénédiction papale « Urbi et Orbi » à Noël et à Pâques.

La cérémonie se déroule en allemand, la langue parlée par la majorité des gardes, et le serment suivant leur est lu à haute voix par l’aumônier de la Garde :
« Je jure de servir fidèlement, loyalement et honorablement le Souverain Pontife François et ses successeurs légitimes et aussi de me consacrer à eux de toutes mes forces, en sacrifiant si nécessaire aussi ma vie pour les défendre. J’assume ce même engagement à l’égard du Sacré Collège des Cardinaux lorsque le Siège est vacant.
En outre, je promets au Capitaine Commandant et à mes autres supérieurs, respect, fidélité et obéissance. Je le jure ! Que Dieu et nos Saints Patrons m’assistent ! »

Garde suisse sermentChaque recrue est ensuite convoquée et marche seule vers le drapeau régimentaire des Gardes Suisses pour confirmer le serment. Il serre le drapeau dans sa main gauche, tend sa main droite avec trois doigts ouverts pour symboliser la Sainte Trinité (le Père, le Fils et le Saint-Esprit), et déclare :
« Moi, (nom du nouveau garde), je jure d’observer fidèlement, loyalement et honorablement tout ce qui vient de m’être lu ! Que Dieu et ses saints m’assistent ! »

Comment assister à la cérémonie en 2022 ?

La cérémonie se déroule habituellement en 2 étapes. Première étape, une messe à 7 h 30 en la basilique Saint-Pierre et la cérémonie d’assermentation à 17 heures dans la cour San Damaso (ou en salle Paul VI, en cas de mauvais temps).

En 2020, le serment des recrues avait été reporté au mois d’octobre, du jamais vu en cinq siècles d’existence et s’était déroulé sans public pour cause de pandémie.

En 2021, la date du 6 mai a été maintenue mais la cérémonie s’est déroulée en petit comité, seulement avec les familles des 34 nouveaux gardes. Elle a par contre été diffusée en direct sur le site Web des Gardes suisses.

A moment ou nous rédigeons cet article, rien n’a filtré sur la possibilité ou non d’assister à la cérémonie 2022 ?

Nous mettrons notre article à jour dès que nous en serons plus.

Vous pouvez par ailleurs consulter le site des gardes suisse pour en savoir plus ou pour visionner la cérémonie en direct.

Suivez-nous

3,342FansJ'aime
323SuiveursSuivre
Booking.com