19 mars, jour de fête des pères et de San Giuseppe

254
19 mars fete des peres

La fête des pères (Festa del Papa) est un jour férié qui rend hommage aux pères et célèbre la paternité. Les gens célèbrent cette journée spéciale dans le monde entier mais pas toujours à la même date.

En France, comme en Amérique du Nord (États-Unis, Canada) elle est célébrée le 3éme dimanche de juin alors qu’en Italie (comme dans beaucoup de pays catholiques), on célèbre la fête des pères le 19 mars, jour dédié à San Giuseppe (saint Joseph).

San Giuseppe

Dans la tradition catholique, San Giuseppe (Saint Joseph) était connu comme époux de la Vierge Mari et donc comme la figure paternelle terrestre de Jésus. Dans la Bible, il est décrit comme un bon mari et un bon père. C’est pourquoi la fête des pères en Italie coïncide avec la Festa di San Giuseppe.

Les premiers à célébrer la Saint-Joseph furent les moines bénédictins en 1030, suivis par les Serviteurs de Marie en 1324 et les Franciscains en 1399. La fête est devenue canonique dans l’Église catholique en 1621 grâce au pape Grégoire XV. Jusqu’en 1977, le jour de la Saint-Joseph était considéré comme un jour férié en Italie.

La fête des pères

Pour cette journée spécifique, on prépare beaucoup plus de sucreries traditionnelles que de plats salés et si la journée tombe un week-end, il est d’usage de déjeuner en famille ou de faire une journée à la campagne si le temps de la mi-mars le permet.

Difference zeppole / bigne di san giuseppeDans tous les cas, les familles se réunissent pour manger une variété de friandises sucrées, notamment de délicieux choux à la crème italiens appelés zeppole di san Giuseppe (bignè di san Giuseppe à Rome). Ces gâteaux, remplis de crème pâtissière et recouverts d’une légère couche de sucre et parfois garnis de cerises noires (recette des bignè di san Giuseppe) sont aussi pratiquement synonymes de Festa di San Guiseppe.

Ces délicieux gâteaux originaires de Campanie sont célèbres dans toute l’Italie. Selon certains historiens, la zeppola trouverait son origine dans la Rome antique. Les matrones romaines offraient des beignets de blé frits dans du saindoux et trempés dans du miel à l’occasion des « bacchanales » du 17 mars. Il semblerait plutôt que cette douceur soit née comme gâteau de couvent : pour certains, au couvent napolitain de S. Gregorio Armeno, pour d’autres au couvent de Santa Patrizia. Mais il y a aussi ceux qui attribuent sa création aux religieuses de la Croce di Lucca ou à celles du Splendore. Ce qui est certain, c’est que la première zeppola di San Giuseppe, « certifiée » par le célèbre gastronome napolitain Ippolito Cavalcanti remonte à 1837.

Vous verrez également des familles déguster un assortiment de beignets, de gâteaux frits et de fruits. Comme cette fête est célébrée pendant la période de carême, aucun des plats ne contient de viande. En général, seuls des fruits de mer et des légumes sont servis à cette occasion, en plus des friandises.

La fête de San Giuseppe en Italie

En Italie, la fête des pères est célébrée par des réunions de famille et des desserts traditionnels de San Giuseppe qui varient d’une région à l’autre. Dans le sud, on prépare des zeppole et des bignè, dans le nord, on mange des frittelle alors qu’en Émilie-Romagne, la coutume veut qu’on prépare des « ravioles » (pâte brisée en forme de croissant remplie de confiture de prunes ou de coings, puis saupoudrés de sucre glace).

A Itri, un village proche de Rome, dans la province de Latina, à la San Giuseppe on fête « I fuochi di San Giuseppe », un événement qui attire de nombreux visiteurs chaque année.

La nuit précédant l’équinoxe de printemps les habitants de la ville comme les visiteurs se rassemblent dans les différents quartiers autour des feux, de la musique populaire, des chants et des danses. Ces feux symbolisent la saison hivernale qui « brûle » pour accueillir le printemps et ses fruits.

Dans certaines villes de Sicile, chaque 19 mars, il était d’usage (cette tradition s’est un peu perdue) d’inviter les pauvres au banquet de Saint-Joseph et à cette occasion, un prêtre bénissait la table et les pauvres étaient servis par le maître de maison. Dans la tradition populaire, saint Joseph est en effet le saint patron des pauvres et des laissés-pour-compte

Les différentes coutumes, plats et traditions témoignent de l’ampleur de la célébration de la fête des pères dans le monde entier. N’oubliez pas de souhaiter une Bonne Fête à votre père !